dimanche 22 mars 2009

Les physiciens et les multi-dimensions

Actuellement, les physiciens font des recherches sur le «graviton», quanta associé au champ gravitationnel. Le graviton remettrait en cause la topologie classique de l’espace-temps. Lors de la collision des particules, l’énergie des gravitons est perdu, ce qui est impossible suivant les fondements de la physique où rien ne se perd et rien ne se gagne. On parle alors du principe que l’énergie passerait dans une autre dimension…

Commençons par définir les gravitons :

«Le graviton est une particule élémentaire hypothétique qui transmettrait la gravité dans la plupart des systèmes de gravité quantique. Il serait donc le quantum de la force gravitationnelle. En langage courant, on peut dire que les gravitons sont les messagers de la gravité ou les supports de la force. Pour matérialiser cette force on pourrait prendre l'exemple d'une fronde avec la ficelle (graviton) qui tient la pierre. Plus il y en a dans un champ gravitationnel, plus ce champ est puissant.» (wikipedia).»

Les différentes recherches sur les gravitons ont amené à détecté un changement spontané de la topologie de l’espace temps au point de remettre en cause les notions de position et amenant ainsi le concept de nouvelles dimensions.

Afin de résoudre ce mystère, les physiciens se sont lancés dans des recherches en amenant des nouveaux concepts tels que la théorie des supercordes.

Les supercordes sont comme des cordes vibrantes de taille minuscule comme de petits filaments unidimensionnels pouvant vibrer selon plusieurs modes; on part maintenant du principe que les ingrédients fondamentaux de la nature sont des cordes et non des particules ponctuelles sans dimensions (d’où la médecine vibratoire…). On trouve deux types de cordes :

- Les cordes fermées : correspondent à des gravitons
- Les cordes ouvertes

Les physiciens ont décidé d’appliquer la théorie des supercordes à la thérorie de kaluza- klein avançant l’existence d’une cinquième dimension enroulé en cercle (cette dimension est invisible à nos yeux car sa taille car elle est de 10 puissance -33 cm, il nous est impossible de nous mouvoir en elle vu notre taille).

À chaque symétrie (je vous renvoie à la théorie de la symétrie), les physiciens ont ajouté une dimension dans l’espace-temps dans laquelle se réalise cette symétrie, ils sont arrivés à 7 dimensions et 11 dimensions pour l’univers !

N’oublions pas que la physique quantique s’applique à l’infiniment petit, et l’infiniment petit n’est que le reflet de l’infiniment grand (pour ceux qui s’inquiéterait de ne pas avoir leur place dans la cinquième dimension :-)).

Actuellement les recherches ne sont pas encore bien cernés et observables pour confirmer les hypothèses de la gravité quantique. Les physiciens misent sur L'accélérateur de particules géant du CERN, le grand collisionneur de hadrons (LHC), pour en découvrir plus.

Est-ce qu’ils vont ouvrir malgré eux des portes de l’espace-temps pour accéder aux autres dimensions, le temps nous le dira (Actuellement, celui-ci est en panne, reprise au printemps 2009 au plus tard 2012..).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire