mercredi 6 mai 2015

Géobiologie scientifique - Étude d’un noeud géopathogène par la technologie GDV

Objectif

Depuis cette dernière décennie,  la technologie rejoint le monde du ressenti. Il nous est possible maintenant d’affirmer ou infirmer ce que l’on peut détecter en tant que géobiologue ce qui est vraiment passionnant. Cette expérimentation ne suit pas un protocole dans toute sa rigueur, mais permet de démontrer l’effet d’un nœud géopathogène sur notre environnement et par le fait même sur notre santé. Cette expérience a été menée tout simplement dans ma maison où un nœud est actif, mais en dehors des zones de repos donc non perturbant pour les habitants.

Définition

Nœud géopathogène


La Terre est quadrillée par différents réseaux énergétiques. Les réseaux ont peu d’influence sur la santé, mais les croisements peuvent être très actifs négativement sur le plan de la santé humaine dans une maison, ou attirer des espèces d’animaux nuisibles comme les termites, fourmis; on appelle ceci un nœud géopathogène.
Le réseau Hartmann par exemple a des mailles formées par des bandes énergétiques dont les dimensions sont les suivantes :

  2 m dans le sens nord-sud
  2.50 m dans le sens est-ouest
  Ses mailles et les bandes peuvent être déformées s’il y a de l’eau sous terre.


Tous les croisements du réseau ne sont pas actifs, mais il suffit que de l’eau circule sous la terre, alors les croisements vont devenir actifs et nuisibles à l’environnement

La technologie GDV


La technologie GDV (Visualisation par décharge gazeuse) a été mise au point par le professeur K. Korotkov, «c’est une application pratique de la nouvelle orientation fondamentale des sciences biomédicales : la biophysique informationnelle quantique».  Cette technologie est repartie des travaux du chercheur russe K. Kirlian où à partir de photos faites en chambre noire soumises à de forts champs électriques on peut photographier les halos d’énergie des objets / personnes.  La technologie GDV utilise une imagerie électro-photonique.   Cette méthode consiste à envoyer de courtes impulsions électriques pour obtenir une émission de photons et d’électrons de la surface à étudier. Ces impulsions sont de l’ordre de micro-ampères et sont non dangereuses.  Cette émission donne une forme de halo autour de la surface  permettant ainsi d’évaluer la vitalité énergétique par la force de l’émission obtenue,   l’interprétation des champs d’énergie psychoémotionnelle et physique, la visualisation de la perte ou en excès de l’énergie des organes et du corps humain, des calculs d’indice d’anxiété, de la luminescence, etc.


Exemple de  mesure avec l’index droit où chaque zone est associée à la vitalité d’un ou des organes.


Avec la technologie GDV en lien avec un logiciel sophistiqué, on peut établir un bilan énergétique au complet en faisant des mesures des dix doigts offrant ainsi une vue holistique de la personne.

Il est possible aussi de mesurer l’énergie de l’environnement  par une sonde , l’antenne SPUTNIK.

Lors de la mesure de l’énergie de l’environnement, celle-ci est très sensible aux conditions externes (atmosphère, etc.)  incluant les émotions humaines. Toutes les mesures ont été prises sans présence humaine.

Lors de la mesure énergétique de l’environnement, l’appareil nous donne trois mesures :

  • -          La zone (area) : la quantité de photons présente ou la variation du taux vibratoire / longueur d’onde d’après Stéphane Cardinaux, Gébiologue et bioénergéticien.
  • -          Intensité en R.U : puissance des photons émis ou la puissance énergétique / Intensité de l’onde aussi d’après Stéphane Cardinaux
  • -          Énergie en Joules : Est déterminé suivant les deux valeurs précédentes.


Cette technologie est reconnue et utilisée par le monde médical et scientifique russe.

Mesure

Mesure de l’environnement avec le Sputnik




La mesure a été prise dans une zone où aucune nuisance géobiologique n’a été détectée avec les baguettes, l’autre mesure, le Sputnik  a été placé directement sur un nœud géopathogène du réseau Hartmann.



En comparant les deux mesures avec le Sputnik, une sur un nœud géopathogène et l’autre en dehors de la zone, on remarque la grande différence d’énergie que l’on peut ressentir nous même avec nos baguettes ou notre propre corps.

Comme on le sait, un nœud géopathogène du réseau Hartmann renvoie les informations négatives qu’il a «absorbées» dans son environnement.

Mesure de l’impact énergétique sur le corps

 Mesure du niveau de stress


Avec l’appareil Bio-Well utilisant la technologie GDV, il est possible de faire mesurer notre niveau de stress sur le plan énergétique (il est aussi possible de faire une mesure complète de notre vitalité énergétique, mais cela est plus long).
Pour la mesure du stress, il suffit de mettre l’annulaire gauche et droit sur la caméra GDV. 


Lors de la mesure du niveau de stress avec l’appareil, une analyse est faite ensuite suivant les photos des annulaires.

 Dans cet exemple, c’est la photo de l’annulaire droit, dont chaque zone est associée à un organe bien spécifique. À gauche, c’est la photo en en dehors du nœud, à droite le même doigt, mais en étant assis sur le nœud géopathogène. On voit bien des pertes d’énergies (trou) et la diminution de l’intensité photonique.

Échelles de mesure


Trois mesures sont indiquées dans l’analyse des photos :
Niveau de stress

-          0-2: Personne absolument calme et totalement détendue
-          2-4: État calme, normal.
-          4-6: État excité, caractéristique du travail actif
-          6-7: Quatre situations sont possibles:

·         Réaction à une situation stressante (conversation désagréable, la maladie, la conduite automobile dans des conditions stressantes, etc.).
·         Nervosité accrue, accumulée au cours de stress à long terme, la tension émotionnelle et le trouble autonome.
·         Les personnes atteintes de type spécial de la psyché,
·         Les athlètes dans le moment de la concurrence, les acteurs à la performance, les étudiants aux examens, etc.
·         Les enfants dans un état d'excitation nerveuse.

-          7-10: très haut niveau de stress, sommet de l'excitation émotionnelle.

Énergie

-          0-20% : faible consommation d'énergie (peut être liée à une perte de l'énergie)
-          20% - 60% : l'énergie typique;
-          60% - 100% : haute énergie.

Balance
Équilibre énergétique entre la gauche et la droite du corps.

-          0-50% - très faible bilan - indication de mauvais fonctionnement grave;
-          50% - 70% - faible équilibre - indication de trouble fonctionnel;
-          70% - 100% - typique.

Protocole

Dans le cadre de cette expérimentation de mesure du niveau de stress, le protocole suivant a  été fait :
-          pour les cas suivants où je me suis assis et ai effectué une mesure :
o   En dehors du nœud géopathogène,  dans une zone neutre
o   Sur le nœud géopathogène
o   Sur le nœud géopathogène harmonisé avec une coquille st-jacques
o   Sur le nœud géopathogène en tenant une shungite
o   Sur le nœud géopathogène harmonisé avec une plaque isolante spéciale.

-          Cinq mesures consécutives aux 2-3 minutes pour chacun des cas décrits précédemment  ont été prises afin d’avoir une moyenne énergétique et voir comment notre corps réagissait à un stress géopathogène ou non.

L’expérimentation a été faite en fin de journée bien chargée d’où comme on pourra le voir dans les résultats un certain de niveau de stress et de fatigue.

Résultats

 
Niveau de stress


Lors des différentes mesures, on remarque lors de la première mesure sur le nœud, mon corps énergétique a réagi vivement avant de se replacer vers son état initial. En utilisant différents harmonisateurs, dont certains comme la shungite qui n’est pas vraiment utilisée pour les nœuds géopathogènes, mais plus pour les pollutions électromagnétiques, le niveau de stress ne change pas, sauf pour la plaque isolante posée au sol sur le nœud.

Énergie



Mon niveau d’énergie n’était déjà pas très haut en fin de journée, mais en s’asseyant sur le nœud, cela a clairement fait encore plus baisser mon niveau d’énergie. Je vous laisse imaginer pour ceux qui en fin de journée dont le lit est situé sur un nœud, pensent pouvoir récupérer après une bonne nuit de sommeil.
 
Balance énergétique



On voit que le corps contrebalance le plus possible les déséquilibres énergétiques afin de trouver son juste équilibre pour retourner vers la normale.

Comparatif des valeurs moyennes




Benoît Tramblay
Fondateur de l'école de la Terre - Géobiologue
www.ecoledelaterre.com | info@ecoledelaterre.com
www.naturame.ca | info@naturame.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire