dimanche 7 novembre 2010

La géobiologie : le réseau Hartmann


Le rôle de la géobiologie est de s’occuper de l’espace vital avec lequel nous échangeons, soit les relations entre la Terre et le Ciel.






Elle vise à détecter et à corriger éventuellement :
- Les énergies telluriques et cosmiques :
o Les courants d’eau
o Les failles
o Les réseaux
o Les cheminées
o Les vortex

- Les nuisances électriques et électromagnétiques produites par l’activité humaine (lignes H.T, appareils électriques).

Quels sont les influences des énergies cosmo-telluriques :

Elles peuvent avoir un effet négatif lorsque les ondes cosmiques rencontrent des accidents géologiques (failles, courants d’eau), elles sont reflétés à la surface du sol et peuvent amener des distorsions. Ces phénomènes peuvent alors amener des inconforts au sein de votre habitation, ce sont des phénomènes géopathogènes.

Le réseau Hartmann

Le Dr Hartmann (né en 1912 en Allemagne et mort en 1992) est un des pionniers en géobiologie où il a mis en évidence que la terre est entouré d’une grille énergétique (le réseau Hartmann) de 2m x 2.5m. Les nœuds de cette grille peuvent être géopathogènes.


Il a étudié ces phénomènes géopathogènes par expériences quantitatives sur des souris pendant 15 ans[i], où il a pu confirmer l’effet géopathogène sur l’humeur et la santé de la souris (celles-ci étaient nerveuses, rongeaient la grille, etc.).

D’autres études ont été menées par les Allemands :

- Dans des écoles, où des écoliers passaient des journées sur des nœuds géopathogènes, ils avaient des problèmes de concentration, étaient nerveux, etc. Il a suffit de les changer de place pour que tout redevienne normal, la médicamention n’étant pas requise (comme on peut voir au Québec qui détient un taux record de prescription…..)


- Dans les fermes où les vaches faisaient moins de lait, avaient plus de problèmes de santé, etc. D’ailleurs on peut parler de l’intérêt du MAPAQ (Ministère d’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec) à ce sujet, je vous renvoie au lien suivant : http://www.mapaq.gouv.qc.ca/Fr/Regions/chaudiereappalaches/journalvisionagricole/2008octobre/geobiologie.htm


- Les ruches se situant sur des zones géopathogènes, les abeilles sont alors plus agressives, produisent moins de miel et se retrouvent à jamais revenir à la ruche par épuisement, désorientées. Les abeilles, sentinelle de la Terre, sont en cours de décimation en une seule génération. Le pourquoi ? Plusieurs causes sont en cours d’études par des spécialistes et scientifiques du monde apicole ont été mise en avant (infections par des champignons, produits chimiques, pesticides, insecticides etc., OGM, pratiques apicoles modernes) mais les nuisances géobiologiques n’ont jamais été considérés.

L’impact des activités humaines sur le réseau:

Le réseau Hartmann est comme un mur énergétique provenant des sous-sols de la terre dont les nœuds peuvent devenir pathogènes s’ils sont activés par des courants d’eau, failles, mais aussi par les énergies électro-magnétiques produites par l’homme.


Le réseau est très sensible aux activités humaines[ii], c’est un capteur d’informations de l’environnement, et on va retrouver principalement ces informations au croisement soit le nœud, donc dans l’état actuel des choses nous avons plus de chance d’avoir des informations nocives que bienfaisante au niveau du nœud.

Ce dernier millénaire dit moderne n’a jamais aussi été intense dans toutes sortes de pollution au détriment de la planète sans tenir compte de l’environnement et des lois qui la régissent. Le réseau en est grandement affecté et nous en voyons les résultats concrètement dans la nature par la disparition des abeilles entre autres.

[i] La médecine de l’habitat – Jacques La Maya – Édition Dangles – ISBN – 9 782703 302544
[ii] Géométries sacrées – Stéphane Cardinaux – Tome 1 – Éditions Trajectoire – ISBN : 978-2-84197-236-2

Aucun commentaire:

Publier un commentaire